• Change style to Blue
  • Change style to Red
  • Change style to Green
  • Change style to Pink

Les enjeux d'une traduction de documents financiers

Les enjeux d'une traduction document financiers sont considérables. La traduction financiere ne doit pas se faire à la légère. Faire faire une traduction de documents financiers par un non spécialistes fait courir des risques importants à l'entreprise, car le contenu d'un document financier ne se résume pas à une suite de chiffres. Pour une entreprise qui s'implante à l'étranger, la traduction document financiers met en jeu des sommes parfois astronomiques. Les informations ne sont pas anodines, ce qui nécessite de faire appel à un traducteur qui comprend parfaitement la portée de la traduction document qu'il effectue

Les obligations des agences de traduction dans le choix des traducteurs

Lorsqu'une entreprise se délocalise ou se crée à l'étranger, elle se doit de faire des rapports financiers à ses partenaires régulièrement. Les langues ne sont pourtant pas les mêmes. Les partenaires de l'entreprise ont besoin de comprendre les documents qu'ils ont en leur présence. La traduction document peut concerner les rapports de bilans annuels, les divers documents comptables tels que le grand livre des comptes et le journal. Ladite traduction ne peut être exécutée par un traducteur qui n'a aucune connaissance du domaine financier ou comptable. Une traduction mal faite peut ternir l'image de l'entreprise et de ses dirigeants. Il est donc plus sûr de faire appel à un traducteur expert en la matière. Celui-ci devra connaître sur le bout des doigts la terminologie particulière à la traduction financiere. Pour une traduction de documents financiers fiable, le traducteur financier devra avoir évolué dans le domaine depuis plusieurs années. Il doit être au courant des évolutions apportées aux différentes lois de finances, au domaine de la comptabilité.

Comment choisir son traducteur financier ?

L'entreprise ne peut pas prendre le risque de choisir un traducteur à la va-vite ou par défaut. Elle doit prendre le temps de vérifier ses références, ses compétences. Pourtant, limitée par le temps, cela va lui être difficile. Recourir aux services d'une agence de traduction document est donc préférable, d'autant plus que les enjeux sont trop importants pour se permettre la moindre erreur. L'agence de traduction financiere choisira pour l'entreprise un responsable de projet qui sera son interlocuteur privilégié tout au long du travail de traduction. Il sera à l'écoute des attentes de son client, et les transmettra au fur et à mesure au traducteur financier choisi. Cela instaurera une relation de confiance entre l'agence et le client, garantissant ainsi la qualité optimale de la traduction. D'ailleurs, l'agence a le devoir de respecter une charte de qualité dans l'exécution des traductions de documents qui lui sont confiées. La charte stipule une relecture des documents après la traduction document par un relecteur qui lui aussi est un expert dans le domaine financier, et qui sait replacer le texte dans un contexte particulier, celui de la globalisation des échanges au niveau mondial, et le respect des normes internationales inhérentes à la finance moderne. Le traducteur ne traduit donc pas seulement un texte, il traduit les idées et l'esprit même du document et celui que l'entreprise cherche à transmettre à ses partenaires financiers tout en préservant une rigueur à toute épreuve.