• Change style to Blue
  • Change style to Red
  • Change style to Green
  • Change style to Pink

Le pourquoi d'une traduction en finance

En s'implantant à l'étranger, les entreprises doivent faire traduire leurs documents financiers pour que toutes les parties prenantes puissent en comprendre le contenu et se faire confiance. Les documents financiers sont importants dans la mesure où les finances font parties des fondements d'une entreprise. Il est donc impératif de les détailler et de les traduire sans commettre la moindre erreur. Si le cas se produit l'entreprise peut être taxée de fraude ou de tricher sur les bilans. Il en résulterait une rupture de contrat ce qui serait catastrophique pour les employés. Une traduction en finance demande une grande précision, à la virgule près lorsqu'il s'agit de chiffre et à la lettre près pour les textes.

Le procédé de traduction

Le procédé de traduction en finance est le même que pour toute autre traduction. Néanmoins, la traduction financière fait partie du domaine des traductions juridiques, ce qui signifie que l'utilisation de terminologies spécifiques est requise. Il est alors évident que la maîtrise d'une terminologie particulière ne peut être le fait d'un traducteur qui n'a aucune notion du monde financier. Ainsi, pour que la traduction en finance soit de qualité, le traducteur devra également l'être. Cela implique du traducteur qu'il ait ou évolue encore dans le microcosme financier. Il devra en outre avoir une solide formation en traduction document sanctionnée par un diplôme universitaire. La traduction financière requiert une connaissance aigue des moindres détails comptables ou financiers pour que la traduction du document financier puisse être équivalente en tout point à l'original. Par ailleurs, le traducteur financier qui se chargera de la traduction document financiers devra non seulement être un expert dans ce domaine, mais devra en outre maîtriser la culture du pays de la langue dans laquelle sera effectuée la traduction. Cela constitue une véritable gageure, car un mot traduit de travers, une phrase dont le sens peut être pris pour offensant et la traduction en finance que l'on espérait positive pourrait être responsable d'une rupture de partenariat.

La traduction financière : clarté et précision

La traduction document se rapportant à la finance ou à la comptabilité doit donc prise en charge par des traducteurs dont les compétences peuvent être vérifiées. Ces traducteurs financiers devront de préférence être employés d'une agence de traduction financière. La traduction des documents doit correspondre aux normes en vigueur dans le pays cible pour qu'elle puisse être accessible à tous les protagonistes. La traduction en finance devra donc être claire et concise, d'une précision sans faille et fidèle au contenu du document original. Le traducteur quant à lui doit faire preuve d'une grande rigueur dans l'application de son travail. L'agence de traduction financière qui l'emploie doit pouvoir faire une seconde relecture du travail effectué par le premier traducteur pour vérifier que rien ne lui a échappé et que le document traduit peut être remis sans crainte à son commanditaire. La traduction en finance requiert également une grande connaissance des réformes et des normes existantes dans les pays des langues de traduction, car elles déterminent la façon dont sera conduit le projet de traduction. Cela démontrera également que le traducteur suit de près les actualités inhérentes à son domaine de spécialités.